Vous en avez marre de ces pluies incessantes, de mettre 15 couches pour être sur de rentrer vivant? On peut le comprendre. Alors, si on parlait farniente dans ce pays où accueil rime avec soleil.

#1 Décollage immédiat.
En tant que Belge, débarquer dans ce magnifique pays est on ne peut plus simple. Une carte d’identité valable, une paire de lunettes, des tongs et c’est parti mon kiki. Le plus « difficile », c’est de choisir le bon vol et la bonne période.

#1.1 Le bon vol.
Pour les petits belges, le moins cher c’est clairement depuis Paris. Entre 440 et 500€ le billet, vous ne trouverez pas moins cher.  Si je ne dis pas de bêtises, depuis Orly, 3 compagnies vont jusqu’ici. D’un côté Air France qui a ses propres vols et de l’autre Corsair ainsi que Air Caraïbes qui grossomodo, se partagent les vols. Tout ça pour vous dire que si vous optez pour l’une des 2 dernières compagnies citées, prenez le moins cher des 2! Il y a de fortes chances qu’au moins un de vos vols soit opéré par l’autre compagnie et vice-versa.

#1.2 La bonne période.
Ça c’est plus compliqué. Tout dépend de ce que vous cherchez (prix les plus bas, plus de soleil…). Bon dans l’absolu, avec une température moyenne de 27° et une eau à 25°, le soleil est là toute l’année. Le problème, c’est plutôt du côté de la pluie.

Si le plus important pour vous, c’est le temps! Ici, on le divise en 2 saisons:
– Le carême: décembre à mai. Température agréable, peu de pluie et petit vent agréable.
– L’Hivernage: juin à novembre. Température plus forte, plus de pluie, peu de vent, grosse humidité, mer très chaude.

Après, je ne veux pas foutre le bordel, mais on est en plein Carême et il pleut pas mal quand même (très courte durée). La terre est déréglée comme partout.

Si le plus important pour vous, c’est le prix:
Vous l’aurez compris, le carême est la saison haute. Tout explose (appartements, hôtels, locations…). Évitez donc de venir à ce moment-là. La période de mai à juin sera la plus propice. Les hôtels sont plus vides, les voitures de location restent au parking. Bref, les prix seront plus doux. Les plages de rêves seront à vous seuls. Problème, il faudra accepter que la pluie vous dise coucou de temps en temps.

#2 Les quartiers.
La martinique est petite. 70km de long sur 30km de large. Alors, no stress. Cependant, sachez que 95% des touristes se rendent dans le sud et qu’il est indispensable d’avoir une voiture pour se déplacer sur l’île (je ferai un article là-dessus plus tard). Pourquoi le sud? La Martinique est divisée en 2 parties, le nord avec sa montagne Pelée, ses plages volcaniques et sa terre sèche. Le sud avec sa faune, sa flore abondante et ses plages au sable blanc. Le plus beau, il n’y en a pas selon moi. Tant le Nord que le Sud abritent de magnifiques choses, à vous de voir.

Si le sud est votre kiff, rendez-vous du côté des Trois-Îlets, du marin ou encore Sainte-Anne pour y loger.
Si le nord vous semble le mieux, nous vous conseillons de loger entre Schoelcher (prononcé chelcher) et le Carbet ou du côté atlantique vers Trinité, Tartane, Sainte-Marie.

#3 Les bons plans.

#3.1 Rencontrer du monde.
Comme je l’ai dit plus haut, la Martinique est petite et tout le monde se connaît très vite. Si vous avez des questions, besoin d’aide ou tout simplement l’envie de rencontrer du monde, rendez-vous sur la Jah Familia! Un groupe Facebook magnifique où l’entraide est de vertus. Les gens sont tout simplement géniaux.

#3.2 Louer une voiture.
Louer une voiture peu s’avérer cher, je dirai même hors de prix. Si ça ne vous convient pas, ce que je peux comprendre, je vous propose de lire mon article: Se déplacer en Martinique. Où je détaille toutes les astuces et autres infos!

#3.3 La bouffe.
Vous avez entendu dire que tout était plus cher ici? Je ne suis pas tout à fait d’accord. Alors c’est certain, je vous conseillerai de faire le plein de produits d’hygiènes et d’entretiens. Ça, c’est clairement cher ici! Par contre, pour ce qui est du reste, si tu es belge, tu ne sentiras pas trop la différence. Contrairement à nos voisins français, qui ont certains produits moins chers en Métropole, pour nous c’est quasi la même chose. Ce que vous avez sûrement le plus lu, c’est l’histoire des yaourts à 10€. Perso, je les cherche toujours… No stress.

Où acheter à manger? Le marché n’est pas toujours le moins cher. Surtout si vous allez du côté des marchés touristiques. Par contre, il fait vivre la population locale. Acheter des fruits et légumes sur la route est chose commune pour tout le monde… Il suffit de trouver la bonne pioche et de s’y accrocher ahah!

Pour ce qui est des supermarchés, vous trouverez l’embarras du choix. Ils sont tous là.  Alors, ne croyez pas que Leader Price est LE magasin discount. Bon nombre de produits se retrouveront moins cher au Hyper U de la Galleria par exemple (basé sur fruits, légumes et produits de marques équivalentes). Et je parle d’expérience!

Le conseil: Manger local! Ça vous fera que du bien. Se perdre dans les marchés à découvrir les fruits et légumes locaux est un réel plaisir.